Decorative chevron

Cameroun: améliorer le transport maritime de marchandises

Featured image

Un partenariat stratégique visant à établir des liens commerciaux entre les deux principaux ports camerounais prévoit de les rendre plus compétitifs vu leur rôle essentiel dans la croissance économique du pays.

Avant cette étude, CPCS avait contribué au développement de la stratégie nationale de transport multimodal du pays.

Le cœur de la présente étude ici était d’évaluer la viabilité d’un service de transport maritime entre les ports de Douala et Kribi.

CPCS a donc examiné le trafic et les chaînes d’approvisionnement du Cameroun en profondeur et a recommandé que le transport maritime de marchandises entre les deux ports soit formalisé par un service de feedering (la mise en place d’un navire appelé Feeder qui navigue entre les deux ports).

En bref :

  • Cette collaboration interportuaire est une démarche stratégique pour renforcer la position des deux ports autonomes du Cameroun
  • La mise en œuvre d’un accord formalisant cette activité pourrait améliorer le transport de marchandises par bateau et serait un exemple de collaboration entre deux ports africains
  • Cette connexion maritime peut aider le Cameroun à renforcer sa position logistique en Afrique centrale

Solution pour l’économie camerounaise

La collaboration interportuaire est une stratégie que CPCS observe de plus en plus dans le monde.

CPCS a soutenu l’idée d’adopter une telle stratégie entre les deux ports camerounais, car la concurrence est forte dans le golfe de Guinée. C’est aussi l’occasion pour le pays de maximiser ses investissements dans des projets de transport multimodal.

En définitive, ce partenariat est un levier pour améliorer le commerce intérieur et international grâce à un meilleur réseau portuaire, tout en positionnant le Cameroun comme un hub logistique de l’Afrique centrale.

Les avantages d’établir une liaison maritime durable sont nombreux : l’allègement de la pression du réseau de transport routier, la réduction des accidents de la route tout comme celle des émissions de gaz à effet de serre du transport terrestre, et la réduction de la congestion urbaine à Douala.

CPCS connait ces problèmes d’infrastructure auxquels la plupart des pays sont confrontés aujourd’hui. Nos experts ont réalisé de nombreuses études dans le domaine maritime et portuaire, allant de l’élaboration de plans de transport maritime et fluvial au développement de modèles de réseaux de transport maritime à courte distance.

Ce que CPCS a fait

Dans le cadre de ce mandat, CPCS a élaboré un plan d’action qui se résume en 4 étapes :

  1. Déclarer officiellement l’ouverture du marché pour un marché de feedering entre Kribi et Douala.
  2. Recadrer l’accord de collaboration existant entre les autorités portuaires de Kribi et Douala pour soutenir la mise en œuvre de ce cette liaison.
  3. Atténuer les obstacles opérationnels et administratifs du marché maritime par la mise en œuvre dudit accord.
  4. Inviter les opérateurs intéressés à prendre part à la poursuite de cette activité.

Apprenez-en plus sur ce projet maritime: Les ports de Kribi et de Douala projettent la mise en place d’un cabotage spécifique aux bateaux internationaux

Autres articles recommandés:

Vous aimez ce que vous avez lu? Inscrivez-vous à notre infolettre ci-dessous.

Partagez : Twitter LinkedIn Send email