Decorative chevron

Carrières à CPCS pour titulaires d’un doctorat

Featured image

Découvrez l’énergie qui propulse CPCS au quotidien : Faites connaissance avec Aleksandr Prodan, directeur mondial associé, Transports. Aleks nous dit pourquoi CPCS est un employeur de choix pour les détenteurs d’un doctorat. 

Je vous dirais que nous sommes plusieurs intellos à CPCS, mais dans un sens « cool ».

Donc, qu’arrive-t-il quand un passionné des transports comme moi découvre CPCS, une firme d’expert-conseil spécialisée dans le secteur des infrastructures?

C’est un match parfait!

Faire carrière à l’extérieur de l’université

Je raconte souvent à d’autres docteurs la façon dont j’ai été recruté par CPCS.

Leur réponse est souvent la même : « pourquoi ne fais-tu pas de la recherche ? »

Ils sont toujours surpris d’apprendre qu’à CPCS je fais de la recherche dans mon domaine de spécialisation en plus de jumeler mon intérêt pour la consultation.

C’est le meilleur des deux mondes pour moi.

Si votre thèse porte sur l’énergie, les transports, les partenariats public-privé ou la science des données, CPCS veut faire connaissance. Communiquez avec nous sans tarder.

Dans mon cas, ma thèse doctorale portait sur les réformes des chemins de fer en Europe.

J’ai étudié comment le transport ferroviaire est structuré d’un point de vue organisationnel. Qui exploite les trains. Qui entretient et gère les voies ferrées. Et comment fonctionne la concurrence à la suite d’une réforme.

Remarquez comment mes questions de recherche s’alignent parfaitement avec les projets ferroviaires de la firme? Quand j’ai postulé à CPCS, c’est comme si on avait pris mon CV et taillé sur mesure une description de poste basée sur ma thèse.

C’est franchement motivant!

Même avec un doctorat en main, il est toujours bon de montrer que vous pouvez mettre en pratique ce que vous avez appris à l’université.

Par exemple, j’ai travaillé sur un certain nombre de projets de recherche-consultation avec l’Union internationale des chemins de fer (UIC). J’ai pu visiter des chemins de fer à travers le monde et cette expérience professionnelle m’a sans doute distingué des autres candidats.

Du réseautage et encore du réseautage 

Vous vous voyez déjà travailler chez CPCS? Tant mieux!

Si l’occasion se présente, vous pourriez nous croiser lors de conférences auxquelles nous participons.

Nous assistons, entre autres, aux réunions annuelles du Transportation Research Board à Washington, D.C. et prenons régulièrement la parole au Forum canadien de recherche sur les transports.

La place idéale pour venir nous parler de votre expertise et du coup piquer notre curiosité.

Je vous invite aussi à communiquer directement avec mes collègues de travail si une carrière à CPCS vous intéresse.

Parmi mes collègues ayant un doctorat :

  • Taslima Akter, Senior Consultant
  • Ahsan Akthar, Principal Consultant
  • Dike Ahanotu, Principal Consultant
  • Guineng Cheng, Associate Global Director
  • Jean-François Pelletier, Principal
  • Vivek Sakhrani, Global Director

Mettez en valeur l’expertise

Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de prétendre que vous êtes déjà consultant.

Surtout si vous avez été à l’université ces 10 dernières années…

Transformez vos documents de recherche en projets spécifiques. Parlez moins de la façon dont vos résultats ont contribué à la littérature scientifique.

Montrez plutôt comment votre recherche s’applique aux systèmes de transport et d’énergie actuels.

De plus, avec les nouvelles technologies, le changement climatique et l’urbanisation mondiale, les doctorants comme vous et moi apportent une aide précieuse pour comprendre et résoudre des problèmes complexes.

Vous aurez une longueur d’avance si vous pouvez nous démontrer que vous pouvez concevoir des solutions pour des économies en croissance.

Axé sur client et non la recherche

Les détenteurs de doctorats embauchés par CPCS pourraient avoir à s’ajuster à un environnement professionnel et dynamique qui contraste avec l’enseignement et la recherche universitaires.

Nos clients veulent savoir comment revitaliser un secteur énergétique à 3 000 mètres d’altitude ou savoir si la construction d’un train de passagers permettra de réduire le trafic dans un parc national.

C’est là qu’entre en jeu votre capacité d’analyser et décortiquer des problèmes complexes. La clé pour réussir à CPCS? Savoir s’adapter, écouter et fournir une solution sur mesure au client. 

Un milieu de travail stimulant intellectuellement

Si notre siège social est à Ottawa, je préfère voyager à travers le monde et ne pas avoir un bureau fixe. CPCS me donne cette flexibilité.

Je peux rencontrer un client au Sri Lanka aujourd’hui et demain je serai en train de rédiger un rapport sur la plage en Guinée-Bissau.

J’ai le privilège de le faire parce que CPCS apprécie mon expertise.

Bref, on ouvre toujours la porte aux personnes motivées et qui ont une expertise pointue.

Vous avez aimé ce texte? Inscrivez-vous ci-dessous à notre infolettre. Nous vous inviterons à accéder gratuitement à nos webinaires et des recherches exclusives.