Decorative chevron

Comment CPCS cultive un milieu de travail inclusif

Featured image

Le sujet passionne Clara Kayser-Bril, responsable du Comité diversité, équité et inclusion à CPCS. Avec l’aide de Clara, CPCS s’est même doté d’un programme d’équité en matière d’emploi et d’une gestion inclusive des talents, entre autres. 

« C’est facile pour un employeur de se dire inclusif avec des politiques progressives », estime Clara. « Mais de telles politiques ne sont souvent qu’un vernis superficiel. »

Il faut aller en profondeur pour l’être réellement. Cela veut dire s’attaquer aux préjugés inconscients ou aux mots genrés et comprendre leur impact.

Le fait que CPCS soit une entreprise multiculturelle ne suffit pas. Équilibrer le ratio femmes-hommes est dans la mire de Clara et du comité. Tout comme renforcer les pratiques internes en matière d’équité.

« Ça n’existe pas un milieu de travail trop inclusif », ajoute-t-elle.

Bref, une transformation est en cours à CPCS. Rien de plus normal à ses yeux puisque CPCS intègre déjà l’égalité des sexes dans nombre de ses projets d’infrastructures.

Sonder le personnel pour y voir clair 

Marc-André Roy et Jean-François Arsenault venaient d’entrer en poste à titre de codirigeants de CPCS.

Clara a perçu leur ouverture et saisi la balle au bond. Elle a donc proposé que le personnel soit sondé.

Les résultats du sondage ont révélé que l’inclusion en tant que pratique n’était pas systématiquement appliquée à l’échelle de l’entreprise.

Clara est catégorique : un milieu de travail exige un effort collectif.

Introspection organisationelle

Les résultats ont motivé la haute direction et le conseil d’administration de CPCS à corriger le tir.

Une série de mesures a depuis vu le jour pour réduire ou éliminer les barrières et les comportements anti-inclusifs qui sont souvent inconscients et involontaires. Des défis qui se retrouvent à peu près dans tous les milieux de travail.

Par exemple, CPCS reconnait que sa haute direction doit accueillir plus de femmes. Le sondage a aussi mis en lumière d’autres points de vue féminins.

Entre autres, les femmes ont rapporté avoir moins d’occasions d’accomplir des tâches stratégiques et de présenter leur travail. Qu’elles sont davantage la cible de micro-agressions. Et que ce sont les barrières organisationnelles qui freinent davantage leur croissance professionnelle, pas leurs obligations personnelles.

Les mêmes conclusions s’appliquent aux minorités ethniques dans une moindre mesure.

Équité et gestion inclusive des talents

Le programme d’équité de CPCS veille à ce que son personnel soit représentatif et diversifié, mais qu’il y ait aussi de la diversité à tous échelons et dans tous les types de postes.

« On a maintenant un processus d’embauche plus robuste et transparent, précise Clara. On s’est vite rendu compte qu’il existe bel et bien un grand bassin de personnes talentueuses.

En fait, CPCS a embauché aux cours des deux dernières années des consultantes qui sont parmi les plus accomplies dans le domaine de l’infrastructure, un milieu traditionnellement masculin.  

La gestion inclusive des talents à CPCS consiste à offrir des mandats et des projets à tous les membres de l’équipe, indépendamment du sexe et de l’origine.

CPCS a aussi revu son programme d’intégration afin que tout le monde reçoive la même formation et le même encadrement. De cette manière, CPCS cultive une diversité de talents inclusifs

Le pouvoir des mots pour cultiver l’inclusion

CPCS a aussi transformé ses communications internes.

Un vocabulaire inclusif a été adopté et le dialogue interne encourage les autres à faire de même. On parle désormais de micro-agressions et comment adopter des comportements inclusifs.

De plus, les communications internes sont intentionnelles. Elles encouragent la curiosité et à mieux se connaître entre collègues. Après tout, les gens sont plus que des titres et des diplômes prestigieux.

L’inclusion, un travail perpétuel 

Un changement de comportement n’équivaut pas à un changement de mentalité.

C’est la raison pour laquelle cultiver un environnement inclusif est un travail perpétuel.

Voilà où nous en sommes à CPCS. Avec Clara à la barre, nous sommes entre bonnes mains.

CPCS est toujours à la recherche de nouveaux talents. Consultez nos offres d’emplois ou écrivez-nous à emplois@cpcs.ca.

Vous aimez ce que vous lisez ? Inscrivez-vous à notre lettre d’information ci-dessous et soyez le premier à recevoir des mises à jour et accéder gratuitement à des webinaires et des recherches exclusives.