Decorative chevron

Distillation solaire en Afrique : Une stagiaire raconte son expérience à CPCS

Featured image

Portrait d’une stagiaire inspirante: Georgia McCutcheon, étudiante à la maîtrise à la Ivey Business School de l’Université  Western 

Le point fort de mon stage a été de jeter les bases d’un projet qui permettra à des communautés de l’Afrique subsaharienne de s’approvisionner en eau potable au moyen de distillateurs d’eau alimentés par l’énergie solaire.

Ma carrière idéale est celle où je peux avoir un impact positif sur le développement des marchés émergents et des pays moins développés.

C’est pourquoi je me suis retrouvé chez CPCS, un cabinet-conseil mondial dans le secteur des infrastructures. Par exemple, CPCS a amélioré les réseaux de transport de même que la production, la transmission et la distribution d’électricité dans plus de 130 pays, notamment par l’entremise de partenariats public-privé. Bref, CPCS m’a semblé être le bon endroit qui répondait le plus à mes valeurs.

Mon stage s’est déroulé au sein de l’équipe-conseil responsable du secteur de l’énergie. À mon arrivée, les membres de l’équipe étaient sur le point de lancer une série de projets de distillation solaire en Afrique.

Rob Graham, directeur mondial cette équipe-conseil a été mon mentor. Il m’a soutenue alors que je dirigeais un certain nombre de projets, dont celui-ci.

Mon rôle en tant que coordonnatrice de projet 

Contrairement au travail de conseil habituel, le développement de projets en phase initiale signifie qu’il faut partir de zéro.

Dans mon cas, il a fallu vendre l’idée de distiller l’eau salée par énergie solaire alors que la méthode n’est pas très répandue en Afrique.

En fait, la distillation solaire est abordable et écologique, contrairement à la distillation alimentée au gaz, qui elle est plus énergivore et coûteuse.

Bref, plus facile à dire qu’à faire. Il a été ardu de trouver les meilleurs sites pour les projets et de s’assurer de leur faisabilité.

Par exemple, les données concernant la qualité de l’eau et les infrastructures existantes étaient limitées. Le manque d’infrastructures qui permet de distribuer l’eau, comme les réseaux, les réservoirs et les routes navigables, a aussi compliqué l’évaluation.

De fil en aiguille, c’est en travaillant avec des partenaires locaux compétents que nous avons pu résoudre ces problèmes.

Leur savoir-faire à l’échelle locale nous a permis d’accomplir deux choses :

  • Trouver les sites idéaux pour la distillation solaire
  • Identifier les régions ayant le plus besoin d’eau propre

Dans le cadre de ce projet, j’ai pu :

  • Évaluer les cadres juridiques et réglementaires dans les régions subsahariennes
  • Évaluer la pertinence de la distillation solaire dans les régions ciblées
  • Évaluer si les projets sont financièrement viables
  • Dialoguer des partenaires potentiels et créer des partenariats
  • Travailler avec les fournisseurs de technologies et les opérateurs

Un travail utile et pertinent 

Ce stage au sein d’un cabinet-conseil a été enrichissant pour deux raisons :

  • Il m’a permis de peaufiner mes compétences en gestion de projet
  • Il m’a fait découvrir la structuration financière et les modèles commerciaux des services publics

Enfin, je suis reconnaissante envers la grande équipe CPCS qui m’a appuyée du début à la fin.

Si vous êtes une personne curieuse et qu’être au cœur d’un projet comme celui-là correspond à votre champ d’intérêt, CPCS a sans doute un poste taillé sur mesure pour vous.

Vous aimez ce que vous avez lu? Inscrivez-vous à notre infolettre ci-dessous.

Partagez : Twitter LinkedIn Send email