Decorative chevron

Ontario : Projections de trafic pour une société de ponts fédérale

Project image

Le modèle statistique montre comment les projections de trafic et l’utilisation des ponts influent sur les recettes de péage de deux exploitants de ponts concurrents.

Le défi

Le nouveau pont international Gordie Howe (GHIB) à venir en 2024 reliera Détroit et Windsor en reliant les autoroutes I-75 et I-96, dans le Michigan, à l’autoroute 401, dans l’Ontario. Mais les projections de trafic sur la GHIB auront-elles un impact sur un pont Ontario-Michigan de longue date situé à proximité ? Une société fédérale de ponts a engagé CPCS pour simuler les projections de trafic pour les deux ponts afin de faire la lumière sur la question.

Ce que nous avons fait

L’ étude avait deux objectifs:

  • Analysez le flux de trafic sur le pont existant
  • Prévoyez les projections de trafic sur le GHIB

CPCS a étudié les données socio-économiques, les flux de marchandises et les volumes de voyages pour aboutir à un modèle de demande de voyages Ontario-Michigan. Ce modèle a ensuite été utilisé comme base pour prévoir le flux de trafic après l’introduction de la GHIB. En complément du modèle statistique, un système d’information géographique (SIG) représente les changements d’itinéraire prévus, les temps de trajet et la concurrence du trafic.

CPCS a également développé un modèle de coût des voyages pour mesurer les changements dans les parts de marché des ponts et les recettes de péage une fois que la GHIB sera ouverte.

Impact

« Les données montrent que le nouveau pont ne réduira pas de manière significative le trafic automobile sur l’ancien pont », indique Vivek Sakhrani, expert principal en prévisions au CPCS. « Il réduira toutefois le trafic commercial et entraînera probablement une perte de recettes globales. »

« Notre modèle suggère également que le meilleur moyen de compenser cette perte est d’investir pour réduire les temps d’attente à la frontière, plutôt que d’ajuster les péages. »